Blog

Déclaration de Monsieur le Colonel Jean-Yves Noisette, Directeur du Service Départemental d'’Incendie et de Secours du Vaucluse

04 Avril 2012

Conseil d’'Administration du 21/03/2012

«Je voudrais tout d'’abord évidemment remercier Jacky Gérard, le Président de l’'Entente, qui nous invite à chaque séance aux travaux du CA de l’'Entente et le remercier également de nous donner la parole au titre de la Commission Zonale des Directeurs départementaux du Sud Méditerranée.

En l’'absence du Colonel Jorda, je voudrais dire que nous, les directeurs, nous sommes également honorés de la participation de Monsieur le Préfet, Madame la présidente du Conseil Général, la présidente du Conseil d’Administration du SDIS de la Réunion, qui montrent par leur présence ce matin, tout l'’intérêt qu’ils portent à notre établissement public mais également qui, par là reconnaissent tout le travail qui a été effectué sur place par l’'ensemble des Sapeurs-pompiers métropolitains l’'été dernier.

Je voudrais ne pas trop insister sur le retour d'’expérience de ce feu, mais c’'était un feu qui était bien évidemment très important, qui a occasionné de nombreuses difficultés et pour ma part, pour avoir envoyé des sapeurs-pompiers vauclusiens sur place, je sais que le retour qui m’'en a été fait a été lié au particularisme de ce type de feu qui couve beaucoup en sous-sol mais également au problème posé par l’'altitude à laquelle les gens ont été confrontés. Mais je voulais également faire part à Madame la Présidente du retour que j’ai eu de l’'excellent accueil qui a été réservé sur place aux sapeurs-pompiers métropolitains : tout a été parfait et je tenais à vous en remercier personnellement.

Je voudrais également, après avoir salué Monsieur le Préfet et Madame La Présidente, adresser de cordiales salutations au colonel Jacques Vandebeulque, notre collègue Directeur sur place, mais également à tous ses collaborateurs qui sont présents ce matin; et en plus de ces salutations leur adresser nos encouragements pour tout le travail qui reste à accomplir, notamment pour éviter que ce type de sinistre ne se renouvelle et ca me permet de l’'engager à s’inspirer évidemment de ce qui est mené au sein de notre établissement public.

Monsieur Hortala a cité, avec le Président, lors de la présentation budgétaire, les termes de mutualisation, de complémentarité, de solidarité, etc., quand on a abordé le budget primitif, mais finalement le terme qui convient le mieux, c’est quand même celui de l’'entente ; l’'entente qui existe entre les SDIS de la zone sud ; et tout le travail qui est mené avec les services du Colonel BARDO, que ce soit en amont de la saison, notamment sur les problématiques d’information, de prévention avec le département qui s’'occupe globalement de la communication, même s’il ne représente que 4%, c’'est une action très importante qu’il faut souligner ; évidemment, le travail qui est fait en matière de recherche appliquée, avec mes salutations au Colonel Picard et toute l’'équipe du CEREN ;le travail de préparation des équipes, d'’homogénéisation de processus opérationnel avec le département Formation et notamment l’'ECASC, les moyens également opérationnels que nous partageons au quotidien lors de la saison avec notamment le travail qui est fait par le PONT, du point de vue de la cartographie.

Voilà ce que je voulais vous dire en introduction. Après, deux petits mots comme d’'habitude sur l’'actualité des SDIS : s’'agissant de l’'actualisation zonale, rappeler le bilan de la saison feux de forêts 2011, qui donc en dehors de ce sinistre à la Réunion, a été une année moyenne, avec un peu plus de 4500 HA brûlés.

Donc une surface qui est dans la moyenne de ce qui se passe ces dernières années, mais avec un nombre de feux qui est toujours en augmentation, puisque nous avons eu plus de 1700 départs de feux sur l’'année 2011 pour 4500 HA brûlés.

Il faut dire également que les prémisses de la campagne 2012 ne sont pas très réjouissants puisque nous avons eu en cette fin d'’hiver sur les mois de janvier février, avant que l'’interdiction de brûlage n’intervienne dans la quasi-totalité du département, déjà 363 départs de feux qui ont concerné plus de 1200 HA de végétation, ce qui parait important….

C’'est évidemment lié principalement aux conditions météo, un hiver très rigoureux mais très sec surtout, une végétation qui a été très atteinte évidemment par ces températures très négatives et un vent relativement fort notamment sur la fin du mois de février.

Le début de cette année est également consacré comme d'’habitude à la préparation de l’'été 2012, on a un dispositif global qui est désormais bien rodé, un attention de plus en plus vigilante par rapport à la situation météo mais je voudrais également souligner également l’'inquiétude des Directeurs de la Zone et s’il y a un point à retenir de mon intervention, ce sera celui-là : par rapport aux travaux qui concernent le renouvellement de la flotte aérienne nationale des bombardiers d’'eau.

Un groupe de travail présidé par Monsieur De Lavernée, Préfet du département de la Moselle et de la zone de défense est, a envisagé un certain nombre de possibilités dans le cadre du renouvellement notamment de la flotte des trackers qui sont amenés à disparaître, nous avons donc des pistes effectivement qui sont envisagées avec plusieurs options : une augmentation du potentiel de dash 8, une augmentation du nombre de canadairs, un recours à des avions un peu plus légers style air tractors, qui sont notamment utilisés dans l’'agriculture pour ce type de missions.

Je ne sais pas quelle sera la solution retenue par l’'Etat et par le gouvernement français en la matière, c’'est vrai que la période ne prête pas non plus à des décisions fermes dans ce domaine là mais il est très important d’'être très attentif au renouvellement de cette flotte puisque nous ferons l’'été 2012 avec déjà deux avions de moins.

Nous avions chaque année attiré l’'attention du Préfet de zone mais au-delà des autorités nationales, sur l’importance de maintenir la zone concentrée sur un même lieu de positionnement, je fais exception du cas particulier de la Corse mais éviter peut être de renouveler une dissémination de la flotte entre Marignane, Bordeaux et d’'autres affectations potentielles, de façon à lui garder son caractère d'’intervention massive et de réactivité immédiate.

Sur l’actualité nationale qui concerne les SDIS, trois petits points : la refonte de la filière des pompiers professionnels qui va nous occuper très fortement dans les prochains mois, avec quelques tensions sociales que vous avez pu déjà ressentir dans les départements mais également au niveau national. Un travail qui est mené sur la charte nationale du sapeur-pompier volontaire, avec, je le signale, puisque c’'est un officier du Vaucluse, le Colonel Queyla qui a été affecté à la DGSCGC en qualité de chef du bureau des Sapeurs-Pompiers volontaires, et puis le troisième point, celui qui finalement nous permet de souffler tous un peu, c’'est celui de la période de la réserve électorale qui démarre après-demain, le 23, si mes souvenirs sont exacts, qui nous accorde une pause dans le travail qui est en cours notamment sur l’'encadrement supérieur ou sur d’autres décrets mais peut-être qui nous ramènera à un point que vous avez un petit peu abordé tout à l’'heure dans les débats, soit la gouvernance globale en matière de service d’incendie et de secours, la discussion qui a été abordée sur le rôle de l’état et des collectivités territoriales de l’'ENSOSP, de l’'Entente, des SDIS, dont le SDIS 13 avec cette particularité de cette école supplémentaire.

Voilà, je remercie encore de nous avoir donné la parole.

J’'espère avoir parlé au nom de l'’ensemble de mes collègues, de ne pas avoir été trop long et vous souhaiter une bonne fin de journée, merci beaucoup Président. »

Colonel Jean-Yves Noisette

comments powered by Disqus
© 2012 Entente pour la forêt Méditerranéenne Mentions légales Design adaptatif République Française