Blog

Les CCFF 84 fêtent leur 20 ans

21 Février 2014 CCFF, Prévention

20 ans CCFF 84

Affluence des grands jours pour les Comités feux de Vaucluse réunis à Châteauneuf de Gadagne, pour fêter comme il se doit 20 années de bénévolat au service de la protection de la forêt. Partenaires privilégiés de l’Entente sur les opérations autoroutes les CCFF84, le président Maurice CHABERT a dresser le bilan des actions. Inspirée de la circulaire ministérielle de 1984 sur le nécessaire développement des comités communaux feux de forêt, l’association s’est donnée pour missions de regrouper et de former les CCFF du Vaucluse et d’assurer leur représentation auprès des pouvoirs publics.

En plus de l’enregistrement et de l’équipement en tenue réglementaire de couleur orange, l’association propose chaque année aux bénévoles un panel diversifié de formations. L’association a, dès sa création, pu proposer aux bénévoles des formations sur la topographie, les transmissions ou les obligations légales de débroussaillement entre autres. Formations qui ont été complétées ensuite par les stages de premiers secours avec l’Union Départementale des Sapeurs Pompiers et de conduite tout chemin. Chaque année se sont ainsi 400 bénévoles qui suivent l’une ou l’autre de ces formations.

L’âge moyen des bénévoles est de 55 ans et l’effectif des CCFF tend à se féminiser avec 10 % de femmes. Si l’on devait dresser le portrait type d’un bénévole, on obtiendrait un homme de 55 ans, actif, vivant dans un village du Luberon de moins de 2 000 habitants, engagé depuis en moyenne six ans.

Pour remplir leurs missions, les comités disposent d’une centaine de radios avec une fréquence départementale et la moitié des comités sont équipés d’un véhicule de patrouille (véhicule 4x4 avec une cuve de 600 litres) pour un effectif total de 38 véhicules. Pour compléter le tableau des équipements, il ne faut pas oublier de mentionner les vigies de Saumane, Venasque, Pernes les Fontaines et Mornas, vigies dont le nombre devrait se développer à l’avenir.

En terme de bilans opérationnels, au cours des dix dernières années, pour assurer la surveillance des massifs forestiers, les bénévoles ont parcouru en moyenne chaque année 50 000 km. Toujours par équipe de deux, les bénévoles ont assuré 9 000 heures de surveillance, soit 16 heures par bénévole ou l’équivalent de 44 personnes à temps plein pendant les trois mois de la saison estivale.

Par leurs actions ; inondations, Tours de France, les bénévoles des Comités Feux de Forêt prouvent que leur engagement dans le bénévolat répond avant tout à une volonté citoyenne qui va bien au-delà de la seule protection des massifs forestiers, en cela ils s’intègrent tout à fait dans le cadre de la loi du 13 août 2004 sur la modernisation de la sécurité civile qui rappelle que «la sécurité civile est l’affaire de tous».

comments powered by Disqus